Kateikyoushi Hitman Reborn !

Bienvenuto Nel Mondo Di Reborn !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Adrien FOX
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 27
Localisation : Caché derrière une illusion
Date d'inscription : 14/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Brume
Expérience :
7/100  (7/100)
Message RP: 5

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Sam 23 Jan - 20:53:58

Cette homme passe son temps à fuir, mais qu'en est-ce qu'il va comprendre que pour devenir puissant, il faut affronter un ennemi. Même Hana ne l'a pas vu ... Je commence a désespérer ...

" Individu en fuite au nord-ouest. "

Mhmm, il voulait juste récupéré ces documents et prendre la fuite ... J'espère que le commandement a bien écouter se que je leur ai suggéré, c'est-à-dire mettre en en place de faut document et sécuriser les accès électronique ... Néanmoins, je ne dois pas laisser cette individu partir sans savoir pour qui il bosse.

-" Hana, continue de le poursuivre, j'arrive dès que je peux ..."

J'espère qu'elle réussira a l'intercepter car jusque là, j'ai échoué ...

[DSL pour le petit post manque d'inspiration]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Dim 31 Jan - 19:02:32

Sieg se sentait suivit mais n'entendait aucun bruit de pas, juste cette impression d'avoir un regard posé sur lui, un regard pas très amicale selon son instinct, pour pouvoir savoir ce qu'il en était de cette impression il décida de prendre une course irrégulière et de passer sous un maximum d'arbre avant de se jeter dans des buissons sans être vu, il resta immobile pendant un moment avant de se déplacer à plat ventre tout en restant sous les buissons. Il vit une jeune femme lui passer au dessus, il espérait ne pas avoir été repéré et semble voir juste puisqu'elle ne marqua aucune pause et continuait d'avancer à la même vitesse, elle allait surement se rendre compte qu'il avait disparu et le temps que ça arrive, Sieg devait absolument disparaitre de la zone. En premier lieu, il mit le livre du CEDEF dans son sac qui était camouflé à l'origine par sa cape qu'il avait retiré dans la base en question pour prendre la fuite. Sieg se releva ensuite et cette fois ci, il ne courait plus mais avançait avec précaution pour ne pas faire de faux mouvement car la base entière étaient en état d'alerte, il regarda sa montre pour découvrir l'emplacement des soldats mais la surprise était au rendez vous, sa montre avait été détruite, surement dû au choc de son plongeon dans les buissons, il la retira et le jeta dans une direction différente de son chemin sans que se soit la direction totalement opposé. Sieg reprit sa route et ne se fiait donc plus qu'à ces capacités et à son expérience du terrain même si en soi elle n'était pas très grande.

Sieg se rapprochait de plus en plus de sa voiture jusqu'à ce qu'il tombe sur un un bout de terrain vaste, complètement vidé de la verdure forestière qu'il y avait tout autour, était se un piège où juste une coïncidence ? Peu importe, la voiture devrait se trouver à environ cinq cents mètres après ce terrain désertique, devait il le contourner par mesure de sécurité où le franchir pour pouvoir rentrer le plus tôt possible ? Sieg décida de le franchir pour aller plus vite, si jamais il était attaqué par un membre du CEDEF il lui suffirait de faire diversion avec l'une de ces boites et ainsi se précipiter au volant de sa voiture pour enfin fuir cet endroit.

Sieg avançait calmement au beau milieu de cette zone mais il se retourna quand il entendit une voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hana
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 24
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Pluie
Expérience :
22/100  (22/100)
Message RP:

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Jeu 4 Fév - 21:58:25

Une voiture abandonné, légèrement camouflée au bord d'un chemin. De toute évidence c'est vers là que l'intrus se dirigeait. Un mouchard rapidemment placé, totalement invisible, et Sayuri repartit à la recherche du voleur. Elle avait remarqué un grand terrain vague avant d'y arriver, il ferait un poste d'observation parfait, pour le voir arriver. Le prendre par surprise était sans doute la chose la plus utile à faire.

Après une trentaine de secondes, il pointa enfin le bout de son nez dans la zone, comme prévu. Perchée sur un arbre quelconque, dissimulée par les feuilles, Sayuri amena la corde de son arc jusqu'à sa joue, elle retint sa respiration, prête à relâcher la flèche mortelle. Mais une voix résonna alors, forte et autoritaire.

- Vous! Qui êtes vous et que faites-vous ici?

Visiblement ce n'était pas des agents du CEDEF... Des policiers? Sûrement pas, que feraient-ils là? Sayuri relâcha la pression de son arc et tourna la tête. Des Millefiores. Une patrouille, cinq hommes. Ils ne feraient peut-être pas le poids, encore que, c'était peut-être des soldats d'élite... Le voleur semblait presque aussi surpris qu'elle. Que faisaient-ils dans les environs?? Une simple patrouille ou une mission plus importante?

En tout cas, l'invisibilité était pour le moment son meilleur atout, et elle n'allait pas s'en priver. Rester prête pour agir au moment le plus opportun était dans sa stratégie, et dans ses veines : Elle avait l'habitude d'attendre le bon moment pour frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Lun 8 Fév - 0:24:41

- Vous! Qui êtes vous et que faites-vous ici?

Fur les mots qui l'interpelèrent lors de son échappatoire de ce lieu forestier. Sieg regarda les cinq hommes avec un air lassé de devoir se battre maintenant alors qu'il avait réussit à tous les esquiver. Ces personnes étaient assez suspects puisqu'elles ne semblaient pas faire partie du CEDEF étant donné leurs questions. Sieg sortit une boîte de type pluie qu'il ouvrit très rapidement laissant s'échapper un katana possédant un ruban jaune orangé de petite taille qu'il empoigna rapidement, la lame dirigé vers ces adversaires lançant dans le mouvement ces paroles:

"C'est ici que votre chemin s'arrête car je suis vraiment trop pressé pour pouvoir vous laisser en un seul morceau."

La fin de la phrase annonça le début de l'attaque de Sieg qui se précipita sur ces adversaires avant même qu'ils puissent réagir, la lame déchira les bras opposé de deux des membres adverse qui n'eurent aucune douleurs, Sieg se précipita sur le suivant mais celui ci eut le temps de sortir un grand bâton qui laissait une flammes de la foudre le traverser, Sieg frappa l'homme qui tenta de se défendre, la lame du katana passa à travers le bâton comme si ce dernier était du beurre au soleil. L'homme lâcha son arme sans comprendre son geste. Les deux hommes précédemment touché ainsi que ce dernier eurent des réactions semblables, ils se regardaient et ne voyait aucune blessure physique sur leur corps, l'un d'eux questionna Sieg:

"Pourquoi je n'ai rien ? M'aurais tu louper alors que je suis en face de toi ?", Sieg eut un pas de recul avant de rétorquer.

"En fait, il se trouve que cette lame, est une lame de type pluie, son pouvoir est en tant normal très grand mais étant de type ciel je ne possède pas tout les pouvoir de cette lame, mais sachez juste que c'est une lame particulière puisqu'en réalité elle vous injecte l'effet de sa flamme, en bref, elle ne peut pas être arrêter mais ne blesse pas physiquement, elle rend juste les parties touché inutilisable car elle arrête le transfert d'information dans les nerfs. En temps normal ça peut aller plus loin mais je n'ai pas tout les pouvoirs de cette épée malgré tout, ça reste suffisant pour vous éliminer."


*Par contre ce que je ne leur est pas dit, c'est qu'une fois le ruban totalement consommé par sa flamme, le pouvoir de la lame se dissipe et ça redevient une épée tout ce qu'il y a de plus banal. Avec de la chance, aucun d'eux n'est de type pluie sinon ma lame ne pourra pas traverser sa flamme et ça pourrait se retourner contre moi. Si j'arrive à leur frapper les bras, ils ne pourront plus utiliser leurs boîtes et ça me donnera un sacré avantage, maintenant, action !*

Sieg chargea sur le suivant effectuant une estocade ce dernier esquiva laissant sa place au chef du groupe qui sortit une épée dentelé de type pluie, la seule chose qui pouvait ralentir Sieg, les deux lames s'entrechoquèrent consommant à plus grande vitesse le ruban du katana de Sieg qui recula rapidement et aperçu quelque chose bouger dans la forêt. Était il possible que ces gars ne soit qu'un appât ? Ou bien y aurait il une personne attendant leurs défaite pour sortir ? Peu importe, Sieg devait vite se débarrasser de ces hommes car il ne restait plus que la moitié du ruban. Sieg sortit de sa poche arrière quelque chose qu'il dissimula dans sa grande manche, il fonça sur le chef mais un homme intervint avec une rapière de type tempête, une flamme bien redoutable qui risquerait d'accélérer le processus néfaste de son arme. Sieg disparut quelques instant pour se retrouver derrière le chef du groupe et dit à tout les agents Millefiores:

"Maintenant écoutez moi où j'élimine votre chef !", dit il en posant sa lame sous le cou de ce dernier. L'un des hommes sûr de lui rétorqua,

"Tu ne peux pas le tuer avec ça alors il est hors de question de t'obéir vermine !", Sieg souriait face à cet argument et répondit:

"Je n'ai pas dit que je le tuerais avec ça.", il sortit de sa manche une arme à feu, son 9mm qu'il pointa en direction de la tempe du chef Millefiore et tira sans hésitation, "maintenant vous êtes prêt à m'obéir ou je dois en tuer un autre ?", les hommes paniquèrent jetant leur armes au sol, Sieg leur donna un seul ordre en même temps que le ruban finit de se consumer enlevant toute flamme de l'arme qu'il rangea de suite.

"Je veux que vous alliez éliminer la personne qui se trouve là bas !", dit il en pointant la position exact de Sayuri avant de commencer à partir en direction de sa voiture lassant les Millefiores s'occuper de lui créer une diversion parfaite. Les Millefiores enragé par la perte de leur chef, se préparèrent avec colère laissant leur flammes aller à leur paroxysme. Chacun possédait une flamme différente ainsi que des armes différente, les effets du katana de Sieg avait disparu laissant quatre hommes enragé, sans aucune blessures face à une seule et unique personne, Sayuri Hana.

Sieg entra dans sa voiture, fit un demi tour très rapide et commença à rouler pour rentrer chez lui laissant tout derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hana
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 24
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Pluie
Expérience :
22/100  (22/100)
Message RP:

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Lun 8 Fév - 12:22:22

Astucieux, il avait réussi à lui mettre sur le dos quatre soldats, et il en profitait pour s'enfuir. De tout de façon la poursuite n'était pas finie, ce n'était qu'un contre-temps mineur. Les quatres soldats fonçaient vers elle d'une manière totalement désorganisée. Ils semblaient enragés, cherchant une vengeance qu'ils ne trouveront peut-être jamais. Un peu comme Sayuri, qui était toujours en quête de vengeance contre les Millefiore. En tuer quelques une ne changerait pas grand chose, mais tant pis, c'était elle qui était agressée.

Sayuri encocha deux flèches sur son arc, alors que les Millefiores courraient vers quelque chose qu'ils n'avaient pas vu. Elle effectua les gestes qu'elle savait si bien faire. Ramener la corde à sa joue, retenir sa respiration afin d'obtenir une visée stable, puis relâcher la pression pour effectuer un tir d'élite, même avec deux flèches.

- Reesu di pioggia

Les flèches transpercèrent le feuillage, chacune semblait partir à côté du groupe, mais c'est là tout l'atout de cette compétence. Déjà, les flèches sont beaucoup plus rapides, on a à peine le temps de les voir qu'elles vous ont déjà touchés, et en plus, elles peuvent changer de direction en vol. Courbe parfaite, deux flèches atteignirent deux gorges au même moment. Deux Millefiores mordirent la poussière. Un combattant expérimenté aurait peut-être pu les esquiver par réflexe, mais ces soldats ne faisaient pas partie de cette catégorie.
Sayuri encocha ensuite une autre flèche, et la tira entre les deux Millefiores qui courraient toujours vers sa position.

- Rakka di pioggia
A peine tirée, la flèche se désagrégea en une multitude de flammes de la pluie, qui touchèrent les deux membres Millefiores de plein fouet. Ils n'étaient bien sûr même pas amochés, mais leur rage avait chuté, leur concentration, et leur réflexes aussi, ce serait des cibles beaucoup plus faciles maintenant. Mais même à deux contre un, il ne fallait pas les sous-estimer. Les Millefiores étaient de redoutables combattants. Il leur restait une petite dizaine de mètres à parcourir, et la flèche suivant qu'avait tirée Sayuri frôla la gorge d'un de ses adversaires. Elle l'avait tiré dans l'empressement, mais elle l'avait loupé de peu. En tout cas, aller à leur rencontre était peut-être la meilleure chose à faire.
Elle se laissa tomber de son arbre, arc à la main. Ils avaient tous des armes pour attaquer au corps à corps, et un arc n'en était pas une, ce qui leur donnait un avantage, mais ils ne savaient pas à qui ils avaient à faire. Les deux Millefiores marquèrent un temps d'arrêt en voyant que c'était une jeune femme, frêle, qui était apparue devant leurs yeux. Elle semblait inoffensive, comme ça. Bien évidemment ils se trompaient. Arc en avant, flèche encochée, Sayuri tira une autre flèche pratiquement à bout portant. Elle ricocha sur la lame de la tempête d'un Millefiore et alla se ficher dans son bras, alors que la flèche se désagrégeait lentement sous l'effet de la tempête. Et de plus, cette dégénérescence se propageait dans les chairs du Millefiore, même si il était de type tempête, il en ressentait les effets et la douleur. Il n'allait sûrement pas en mourir mais il était maintenant partiellement handicapé.
L'autre Millefiore, de type foudre, arriva à sa hauteur et abattit sur elle une lame courbe.
Sayuri s'éleva brusquement dans les airs à l'aide de ses bottes, et se retrouva en un rien de temps derrière lui. Elle rangea habilement son arc derrière son dos puis s'empara d'une dague qu'elle avait à la ceinture. Le Millefiore tenta de porter un coup en se retournant. Sayuri se baissa et la lame passa au-dessus de sa tête, laissant la garde de son adversaire grande ouverte. Sayuri en profita et finit par se jeter sur son adversaire. Son faible poids suffit à le faire tomber alors qu'elle fichait sa dague en plein dans sa gorge. L'armure qu'il portait empêchait Sayuri de la ficher dans le coeur, qu'importe, ce n'était pas important puisque le résultat était le même.

Quelque chose ou quelqu'un se trouvait derrière Sayuri, elle eut le réflexe de se jeter en arrière, un poil trop tard. La lame de la tempête entailla son épaule droite. Elle se trouvait maintenant en dessous du Millefiore, et elle pouvait lui porter un coup fatal, mais la douleur à son épaule l'empêchait de frapper avec sa dague. Elle n'eut d'autre choix que de porter un coup à son entre-jambe avec son poing gauche. Coup pas très puissant, bien évidemment, mais suffisant pour déstabiliser le Millefiore alors qu'elle reprenait quelques mètres de distance. Elle reprit son arc et posa la manche sur sa plaie, dont les bords s'élargissaient petit à petit à cause des flammes de la tempête.

- Kaigo di pioggia

La douleur reflua, c'était comme si son bras était intact. Les flamme de la tempête n'agissaient plus sous les vertus de la flamme de la pluie, et la blessure ne la faisait plus souffrir. C'était un duel, inéquitable vu l'état du Millefiore qui lui faisait face. Il maniait son arme à une main, l'autre gravement blessée. Sayuri releva son arc et tira une flèche vers lui, qui se ficha dans la plaque de métal de son ventre, la transperçant partiellement. Le Millefiore se rua à nouveau vers elle. Sayuri s'éleva dans les airs à l'aide de ses bottes alors qu'il la frappait. Elle esquiva habilement l'attaque, puis inclina un de ses pieds. La flamme qui se situait en dessous grossit soudainement, propulsant sa jambe à une vitesse énorme derrière la nuque du Millefiore, qui craqua sous l'impact.
C'était fini.

Sayuri rangea toutes ses armes, le souffle court, sentant la fatigue la gagner petit à petit. Non, elle avait une mission, et elle n'allait pas y faillir. Les flammes de la pluie qui lui servaient de propulsion s'activèrent à nouveau. Le mouchard lui indiquait la position du fuyard. Il s'éloignait de plus en plus. Sayuri volait à l'horizontale, vitesse maximale, malgré la fatigue qui se faisait de plus en plus pesante. Le véhicule était là bas, une centaine de mètres devant. Il devait emprunter plusieurs virages qui le ralentissait dans ce milieu forestier, alors qu'elle pouvait tout survoler, gagnant ainsi beaucoup de temps.
Une trouée dans la forêt permis de lui donner une vision plus claire du véhicule alors que sa vision commençait à flancher. Elle réussi à tirer une flèche dans un pneu arrière de la voiture, alors que les flammes sous ses bottes eurent un raté. Manque de flammes pour alimenter le dispositif, Sayuri chuta au milieu des arbres, se rattrapant tant bien que mal avec des flammes instables. Elle se releva en vacillant. Elle devrait avoir assez ralenti le fuyard pour permettre aux autres de le rattraper tôt ou tard, mais elle était plus qu'exténuée, elle n'arrivait presque plus à tenir debout... Mais qu'il tente seulement de l'éliminer, et elle saurait l'accueillir avec détermination, et lui rendre la monnaie de sa pièce avec les maigres forces qui lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Lun 8 Fév - 17:49:04

Le véhicule de Sieg fut complètement déstabilisé par la flèche qui venait de crever son pneu arrière gauche, Sieg tenta tant bien que mal de reprendre le contrôle de la voiture pour s'éviter le décor qui pourrait lui être fatal sans compter qu'il pouvait y avoir un fossé ou autre qui pourrait être un désavantage pour lui. Le véhicule finit par atterrir le côté gauche contre un arbre, bloquant toute les portes de cette direction, Sieg sortit facilement de la voiture, il se posa à côté pour reprendre son souffle à cause de cet exploit routier, il ferma les yeux quelques instant et finit par se relever, il se dirigea en direction du coffre de la voiture qu'il dû ouvrir de force. Le coffre ouvert, il en retira des affaires de rechange car les siennes étaient soi tâché par le sang soi par la bout au sol, il se changea rapidement avant de rebrousser chemin pour retrouver la personne qui venait de lui détruire sa voiture.

Sieg avança prudemment dans la forêt mouillé, la pluie qui continuait de tomber faisait un bruit particulier à chacun de ces choques avec les feuilles de la forêt, toute la zone était trempé alors retrouvé l'homme qui avait tiré sur sa voiture risquait de ne pas être simple mais le fait qu'il n'est pas profité du moment où Sieg se changeait montrait que l'homme était en position de faiblesse. Sieg se retrouva face au dos d'une femme appuyé contre un arbre, il avança silencieusement vers elle en la contournant pour arriver de côté. Le femme semblait blesser, il s'avança arme rangé et se posa des questions, il remarqua que ces vêtements étaient quelques peu déchiré laissant sortir le saignement de ces blessures. Sieg avança sans crainte de la femme car si jamais il avait voulut la tuer, il aurait pu le faire depuis un moment, il s'accroupit face à elle voyant son badge du CEDEF, il comprit rapidement que l'homme qui lui avait tiré dessus n'était autre que cette femme. Sieg se mit à la regarder dans le blanc des yeux avant des sortir l'une de ces boîtes armes, celle du soleil, le femme commençait à s'inquiéter de son sort alors avant d'aller plus loin Sieg lui fit une explication légère de ce qu'il allait lui faire.

"Calmez vous ! Je ne vous veux aucun mal, faut pas croire, je suis un gangster qui tue les innocents et viole les femmes, au contraire, je les respecte beaucoup et ne leur ferait aucun mal, étant donné que vous êtes blessés je vais vous soigner car si on ne fait rien vous risquez de souffrir alors laisse moi vous attribuer les premiers soins."

Sieg ouvrit donc sa boîte de type soleil, un éventail en sortit, il s'en servit comme un éventail normal en dispersant de l'air en direction des plaies ouvertes, l'air qui s'en échappait était d'une douce chaleur agréable au contact de la peau, les blessures n'avait pas encore commencer à se refermer que déjà on pouvait voir sur le visage de Sayuri un certain plaisir à recevoir ce souffle si doux qui s'échappait de l'éventail, peut être simulait elle ce plaisir mais en tout cas, elle souriait alors peu importe ce qu'elle pouvait dire, l'éventail restait un instrument très agréable. Sieg le rangea juste après l'utilisation et lui dit pour la rassurer:

"Sache que cette chaleur que vous sentez va rester jusqu'à la guérison complète de vos blessures, cela devrait donc partir dans une douzaine de minutes."

*Si j'avais possédé une flamme du soleil alors les blessures aurait été guérie en l'espace de deux minutes.*


Sieg se releva et prit Sayuri dans ces bras, il alla en direction de la voiture chose qui lui dit en chemin en lui expliquant que si il faisait ça c'était uniquement pour son bien à elle et surtout parce qu'il ne pouvait pas laisser une femme dans le besoin sans compter qu'un milieu sec était plus recommandé pour le bon fonctionnement des soins qu'il venait de lui administrer. Une fois face à la voiture, il ouvrit la portière de son pied et y déposa Sayuri à l'intérieur, il referma la porte la laissant de dans et passa sur le siège du conducteur pour y récupérer son sac qui contenait le livre qu'il venait de dérober à la base du CEDEF. Avant de partir il prit un pistolet qu'il chargea devant Sayuri, il lui tendit d'une main ferme et lui dit:

"Si jamais vous vous faites attaquer vous aurez besoin de ça pour vous défendre, sur ce,je vous laisse vous amuser dans ce qu'il reste de ma voiture.", il mit sa capuche sur la tête et marcha en direction de la ville, il se retourna au bout de quelques pas et lui dit ces derniers mots, "si jamais vous vous ennuyer, glisser votre main sous les sièges, vous y trouverez surement de la lecture."

Sieg reprit son chemin en direction de la ville et laissa donc derrière lui cette jeune femme face à son sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hana
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 24
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Pluie
Expérience :
22/100  (22/100)
Message RP:

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Lun 8 Fév - 22:16:52

Elle ne l'avait pas entendu arriver, signe de sa fatigue. Ses perceptions étaient très médiocres, et elle devait presque lutter pour empêcher ses yeux de se fermer et de l'emporter dans le sommeil. L'homme qu'elle avait poursuivi était juste là, à coté d'elle, et il semblait avoir remarqué ses blessures. Il ne savait sûrement pas qui elle était, il aurait déjà pu la tuer dans le cas contraire. Sayuri porta la main à sa dague, elle pensait à rassembler ses dernières forces pour un coup vif et fatal, pour en finir une bonne fois pour toute. Un coup facile, il était tout près, et n'était même pas en garde ou quoi que ce soit. Il semblait assez amical, pour quelqu'un qui menait des attaques de la sorte. Qu'est-ce-qui n'allait pas?

Puis il prit la parole. Il voulait donc la soigner. Le fait qu'il ait employé le terme de brigand, et affirmant qu'il ne faisait pas partie de cette catégorie de personne, semblait vouloir dire qu'il savait qu'elle était du CEDEF, sinon il n'aurait pas précisé cela. Il utilisa une boite arme du soleil, qui créait un vent cicatrisant d'une douce chaleur. Que faire? C'était un adversaire et il était en train de la soigner comme si de rien n'était. Le contact du vent chaud et la sensation de la douleur qui diminuait à nouveau lui arracha un petit sourire dans cette situation délicate. Mais elle devait trouver quelque chose, n'importe quoi... Le soleil ne soigne pas vraiment la fatigue, même si il peut vous revigorer quelques instants. Et ce n'était d'ailleurs pas le but recherché...

Une fois cela fini, il la porta jusqu'au véhicule, qui était accidenté, mais qui semblait encore en état de marche. Pourquoi faisait-il ça? Pourquoi l'emmenait-elle? Une rançon?? Elle n'avait même plus la force ou l'envie de se débattre. Il l'avait soigné, plutôt amical, pour un kidnappeur... Mais cette idée ne quitta pas son esprit, il fallait rester sur ses gardes. Le contact moelleux du fauteuil de la voiture l'invitait à se plonger dans les bras de Morphée. Mais il fallait à tout prix rester éveillée, garder conscience, au moins encore un peu.

Il chargea un pistolet devant ses yeux. Il allait la descendre? Ici? Après l'avoir soignée? Mais qu'est-ce-qui lui passait par la tête?? C'était peut-être ses derniers instants. Le sommeil dans lequel elle ne voulait pas tomber risquait bien d'être éternel. Mais il ne tira pas, il lui tendit son arme. "Pour se défendre", il lui avait dit. Se défendre? Contre qui? On était en plein milieu d'un bois... Il alla vers la ville, en mettant une capuche, pour ne pas qu'on le reconnaisse, peut-être. Il lui précisa ensuite qu'il y avait de la lecture sous les sièges. De la lecture? Elle devrait rester ici? Puis il continua de se diriger vers la ville sans un regard en arrière.

L'arme était lourde dans les mains de Sayuri. Le canon noir était parcouru de reflets de lumières, provenant du bois environnant. Pourquoi lui avoir donné cette arme? Cela pouvait être une grossière erreur... D'une main tremblante, plus à cause de sa fatigue et du poids de l'arme que par peur, elle releva le canon et ajusta l'homme qui s'éloignait vers la ville. Elle pourrait bien appuyer sur la détente, lâcher la balle vers lui. Même si sa main tremblait et la visée était fortement imprécise, elle pouvait le toucher. Mais si elle le loupait, qu'allait-il faire? Sûrement la tuer. Mais si elle le touchait, elle rentrerait à la base avec les honneurs, et sûrement une promotion...

Ce fut son comportement qui trancha. Il avait été gentil avec elle, lui avait soigné sa blessure. Le tuer maintenant, de dos, aurait été un acte lâche qu'elle aurait regretté pendant très longtemps, car elle lui était redevable. Elle baissa le canon et laissa tomber l'arme à feu sur le siège, à coté d'elle. Puis elle s'empara de sa radio/téléphone et se brancha sur la fréquence du QG.

" Dites, pourquoi on devrait poursuivre cet homme? Je ne crois pas qu'il constitue encore une menace... "
" Peut-être pas une menace mais il a commis un rapt d'une valeur inestimable, et vous devez le retrouver, et me ramener le livre qu'il a volé."


Un vol de livre? C'était donc pour ça qu'elle devait le poursuivre? La raison lui restait floue, enfin bon...
" Je veux que vous l'éliminiez et que vous récupérez l'objet volé."
" Je ne sais pas si j'en ai encore les forces..."
" C'est un ordre, faites-le si vous ne voulez pas un blâme pour traitrise."

Un blâme pour traitrise? Cela allait loin dans la liste des peines. Elle risquait d'être rétrogradée ou même tuée car elle connait certains secrets de la base, qu'il ne faut à tout prix pas divulguer. Mais elle ne se sentait pas du tout capable d'y retourner, se lever et marcher, pendant un peu plus d'un kilomètre.
"Mais..."
"C'EST UN ORDRE!!"

La connexion fut coupée, sûrement par le gérant du QG, qui venait de faire savoir qu'il avait toujours le dernier mot. Sayuri n'avait pas tellement le choix. Elle reprit le pistolet qu'il lui avait donné et l'accrocha sous sa veste. Puis elle ouvrit la porte alors qu'il était déjà assez éloigné. Elle devait le suivre, le suivre pour le tuer, bien qu'elle n'en avait aucune envie.
Elle posa son pied à terre, puis l'autre. Lorsqu'elle se leva, s'extirpant de la carcasse, elle faillit tomber. Ses pieds avaient du mal à supporter son poids. Une fois sur une position assez stable, sentant une très légère force revenir dans ses jambes, elle plaça un pied en avant, puis l'autre, assez doucement. La marche représentait un effort en soi. Elle avait consommé presque toute son énergie vitale dans ses flammes. Vacillant de temps en temps, elle se rattrapait tant bien que mal. Elle arrivait toutefois à suivre l'homme de loin, sans qu'il la remarque. Elle aurait dû être incapable de sortir du véhicule dans son état, mais elle arrivait à avancer sans réelle détermination.

Marcher dans les rues dans cet état attirait plusieurs regards. Elle marchait à petits pas, exténuée. L'homme tourna à gauche une cinquantaine de mètres devant elle. Elle espérait qu'il ne disparaisse pas de sitôt. Chance, lorsqu'elle arriva au croisement, elle eut juste le temps de la voir rentrer dans un bâtiment en béton, sûrement sa demeure. Elle parcouru le chemin qui lui restait avant d'arriver à la maison. S'appuyant contre le mur, elle se demandait que faire, le tuer? Ou alors obtenir les foudres de son supérieur. Elle privilégiait la seconde option, mais la menace de mort planant au-dessus d'elle lui disait d'avancer, de le tuer pour ne plus avoir de problèmes par la suite. C'était une impasse. Elle ne risquait pas la mort à coup sûr en n'accomplissant pas sa tâche, mais tout de même. Elle décida de continuer avant que toute force ne l'ai quittée. Elle se hissa avec grand mal sur un échafaudage d'un bâtiment voisin. Du bord, elle pouvait voir par la fenêtre, il était assis, sur un fauteuil, elle pouvait le tuer à travers la fenêtre. La rue était déserte, c'était l'occasion, déjà que le pistolet était équipé d'un silencieux.

Sayuri se saisi de l'arme et le visa pour la seconde fois, les mains toujours tremblantes de fatigue, et cette fois ci également d'hésitation. Les yeux du voleur se braquèrent vers elle, il l'avait remarquée, il fallait appuyer sur la détente maintenant ou jamais. Mais elle lu dans son regard, elle n'y voyait rien de mal, et perdit toute sa maigre détermination. Elle leva son canon, mimant un tir de pistolet, un sourire aux lèvres, comme pour le remercier de ce qu'il avait fait. Puis elle laissa tomber l'arme, puis se laissa tomber contre une rambarde, exténuée. Elle ferma les yeux, et s'endormit au milieu de la ville. Elle en avait bien besoin, et le repos lui ferait un bien fou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Mar 9 Fév - 14:57:19

Sieg était finalement arrivé en ville, s'arrête dans un bar pour y prendre un peu de repos devant un bon verre de saké, posé sur un fauteuil, l'air tranquille et décontracté, il soupirait les efforts qu'il venait de faire pour cette mission et prit son verre pour le boire tranquillement, après un bon moment d'attente, il se retourna et constata que la femme qu'il avait sauvé tant tôt était là, sur le côté, légèrement en hauteur mais surtout avec une arme en main. Sieg la fixa attentivement dans les yeux et savait bien qu'elle ne tirait pas, quel genre de personne pouvait tirer sur un homme qui l'avait sauvé il n'y même une demi heure ? Sieg continua de la fixé jusqu'à ce qu'elle lève l'arme en l'air avant de la laisser tombé au sol et d'elle même s'évanouir sous la fatigue.

Sieg n'aimait pas ce qu'il allait faire pourtant il ne pu s'en empêcher puisque s'était dans sa nature que d'aider les gens, en particulier les femmes qu'il essayait de considérer comme faible mais une chose était sûr, celle ci était loin de l'être. Sieg sortit du bar en direction de l'arme, il la ramassa avant que quelqu'un de mal intentionné tombe dessus et l'accrocha à sa ceinture. Il jeta un regard sur la jeune femme et posa sa main sur son front pour connaitre sa température, elle n'était pas chaude mais par contre elle avait froid, les frissons étaient partout sur son corps, en retirant sa main de son front il lui effleura le bras sentit la dureté de ces poils dressé par le froid, en même temps comment ne pas avoir froid sous cette pluie ? Sieg retira son grand manteau et l'enroula sur elle avant de la prendre dans ces bras pour l'emmener avec lui, après tout, il allait pas la laisser sous la pluie et entrain de dormir en plein rue ?

Sieg arriva à son hôtel, le jeune femme toujours endormit, il la déposa sur un fauteuil à l'accueil le temps d'aller prendre une chambre, cela dura l'espace de quelques minutes, après cela il la récupéra toujours confortablement mise dans ces bras et du prendre les escaliers car l'ascenseur était en panne, c'est toujours quand on en a besoin que ces appareils ne fonctionne pas, un peu comme tout...

Sieg arriva finalement devant la porte de sa chambre qu'il ouvrit avec du mal car la fatigue commençait à devenir de plus en plus pesante, il déposa rapidement la jeune fille sur le lit constatant que ces affaires était trempé il prit l'initiative d'enlever ce qui était trop mouillé sur elle, Sieg sentait déjà venir des accusation fausse sur son agissement, pourtant il ne faisait rien de mal, il s'occupait d'une personne blessé et à qui il voulait éviter d'être malade. Sieg préféra prendre une douche plutôt que de se torturer sur ça, il entra dans la salle de bain dans laquelle il se lava rapidement, en réalité, il se mouilla plus qu'autre chose, il avait juste besoin de la chaleur de l'eau qu'il eut rapidement en entrant dans cette pièce.

Dix minutes passèrent et Sieg sortit finalement de la salle de bain, habillé légèrement le temps que ces affaires sèche également il partit dans la pièce d'à côté, il ferma la porte laissant Sayuri dormir seul dans le lit deux places tandis qu'il profita du divan dans lequel il s'endormit rapidement, la seule menace qu'il pouvait avoir serais que Sayuri se réveille et appel le CEDEF pour s'occuper de lui pendant son sommeil mais il commençait à avoir confiance en elle alors il se laissa emporter par le sommeil léger qu'il avait. Soudain son portable se mit à vibrer, il se réveilla donc à contre coeur pour lire le message mais il le referma aussitôt sans même le lire car la jeune femme était réveillé et venait d'ouvrir la porte qui les séparaient. Sieg posa son portable sur la table et son regard sur la jeune femme encore à moitié nue, que pouvait elle vouloir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hana
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 24
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Pluie
Expérience :
22/100  (22/100)
Message RP:

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Mer 10 Fév - 14:31:29

Sayuri se réveilla en sursaut. Elle avait laissée la fatigue la gagner, et elle ne se rappelait pas des derniers évènements. Qu'avait-elle pu bien faire? Quel était cet endroit? Cela ne ressemblait pas à un hôpital, cela n'en était pas un, sûrement. On aurait plutôt dit une chambre d'hôtel...
Le contact des draps chauds et soyeux sur sa peau nue procurait une sensation de bien être, comparée à la boue et la crasse de la forêt. Sur sa peau nue?!? Sayuri souleva le drap, et vit qu'effectivement, elle était en sous-vêtements. Ce qui veut sûrement dire que la personne qui l'avait ramenée ici l'avait... déshabillée. Il en avait peut-être profité, mais Sayuri se rappelait que ses habits étaient trempés. Il avait donc peut-être fait le bon choix. Enfin elle disait "il", mais c'était peut-être une femme qui l'avait amenée ici. Mais pourquoi?
Non, ce devait être cet homme -dont elle ne connaissait toujours pas le nom, d'ailleurs-, le voleur, qui avait appliqué des flammes du soleil sur sa plaie. Sa plaie... Sayuri porta sa main à son épaule droite. Il ne restait plus qu'une fine cicatrice, presque invisible, qui allait sûrement disparaître d'ici peu. Sayuri lâcha un soupir, elle était dans une situation délicate. Combien de temps avait-elle dormi? La base du CEDEF attendait sûrement son rapport de mission, lui disant qu'elle avait éliminé cet homme. Mais justement, elle s'était réveillée d'un coup au milieu d'une chambre d'hôtel, à moitié nue, sans boîte-arme, sans téléphone... Il lui restait juste son anneau de la pluie.
Sayuri regarda autour d'elle, pas de signe de ses affaires, elles avaient dues être rangés plus loin... ou alors volées...

Sayuri ferma à nouveau les yeux, tentant de se remémorer les derniers évènements. Il lui restait une miette de fatigue, mais rien de vraiment insurmontable, elle se sentait tout de même revigorée. Les derniers évènements avaient du mal à lui revenir en mémoire. L'appel du CEDEF... l'ordre d'assassinat... la marche dans les rues de la ville, presque morte de fatigue... et après? Elle se rappelait avoir eu l'occasion de le tuer, mais elle ne l'avait pas fait... Elle n'en avait ou alors pas le courage, ou alors plus la force, elle ne se rappelait pas.
Comme pour se rassurer, Sayuri alluma rapidement une flammèche à l'aide de son anneau de la pluie. Elle n'eut aucune difficulté à le faire. Maintenant, elle devait aller chercher des informations sur où elle se trouvait exactement, que s'était-il passé, et qui l'avait ramenée ici, et déshabillé? Si c'était l'homme qu'elle poursuivait, elle aurait bien quelques questions supplémentaires à lui poser...

Sayuri se glissa hors des draps, cherchant quelque-chose avec quoi se couvrir. Bien évidemment il n'y avait rien, et elle allait donc devoir regarder dans les autres pièces. Elle si dirigea vers la seule et unique porte que comprenait sa chambre, et actionna la poignée. Elle entrouvrit la porte et regarda déjà dans la pièce qu'elle découvrait. Cela ressemblait à une pièce de séjour, et celui qu'elle avait poursuivi se trouvait là, assis sur le divan, avec un portable en main. Ce n'était pas celui de Sayuri, alors logiquement c'était le sien...


" Eto... Gomenasai! " [hrp] Traduction : euh... désolée! [/hrp]

Sayuri referma la porte, pensant qu'elle l'avait sûrement dérangé. mais pourquoi s'embêtait-elle avec ses principes. Oui, elle était en sous-vêtements et elle débarquait comme ça dans la pièce où il se trouvait, elle devait avouer que c'était assez gênant... Elle n'avait pas envie de lui montrer son corps comme ça. Enfin apparemment il l'avait déjà vue, puisque ce ne pouvait être que lui qui l'avait déshabillée. Elle n'avait finalement plus tellement envie d'aller lui poser les questions qu'elle avait préparées, mais elle se décida quand même à aller en poser une. Elle entrouvrit de nouveau la porte et passa sa tête par la mince ouverture.
" Euh... tu sais où sont mes affaires? ^_^' "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Mer 10 Fév - 16:08:13

La jeune femme gêné lui demanda où pouvait se trouver ces affaires, Sieg se leva donc en douceur et marcha en direction d'une petite pièce sur le côté, cette pièce était la cuisine, un radiateur était posé contre l'un des coins de la cuisine, on pouvait y trouver une chaise juste en face qui soutenait les affaires de la jeune femme. Sieg se rapprocha de la chaise et toucha les affaires d'un peu partout pour voir leur état, étant encore un peu mouillé, il se dirigea vers la chambre mais avant ça, il mit de l'eau à bouillir.

Sieg allait donc vers la chambre, la jeune femme entrava son chemin, il s'excusa au près d'elle pour qu'elle le laisse passer en l'invitant à aller s'assoir sur le divan ou le fauteuil d'en face, en entrant dans la chambre, il constata quelle était quelques peu en désordre, avait elle fouillé pour retrouvé les document où juste ces affaires ? Dans tout les cas elle n'aurait rien trouvé dans la chambre. Sieg fouilla dans un placard où il en sortit de léger vêtement bleu clair, un pyjama à première vue qui semblait d'ailleurs trop grand pour elle alors il sortit la légère couverture marron qui ne semblait pas très agréable à porter sur la peau directement, il retourna dans la salle de séjour et lui donna tout.

"Habilliez vous comme il vous plaira le temps que vos affaires finisse de sécher.", Sieg donna à la femme une arme à feu, la même qu'il lui avait donné plutôt dans la journée, "Ainsi vous devriez vous sentir un peu plus en sécurité et avoir d'avantage confiance."

Sieg retourna dans la cuisine pour retirer l'eau qui bouillait sur le feu, il la ramena dans une carafe qui contenait des herbes avec des tasses et du sucre, le mélange des herbes donnait une teinte vert e l'eau, cela était bien normal pour du thé vert. Il servit une tasse à la jeune femme face à lui et la déposa sur la table basse en face d'elle.

"C'est du thé vert, ça devrait vous réchauffer. Si vous voulez du sucre, il est là.", il pointa une petite boîte métallique qui contenait du sucre en morceau, "Si vous avez une quelle qu'on que requête, je vous écoute, et si vous avez faim n'hésitez pas à me le dire, j'irais vous préparer l'un des plats de pattes que j'ai trouvé dans un placard."

Après ça il laissa la femme tranquille en buvant une gorgé du thé qu'il venait de se servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hana
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 24
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Pluie
Expérience :
22/100  (22/100)
Message RP:

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Jeu 11 Fév - 21:39:40

Il alla dans la cuisine, ses affaires étaient posées sur une chaise, à sécher. Elles étaient encore en train de sécher, donc logiquement elle n'avait pas dormi très longtemps. Son court sommeil lui avait été réparateur alors, bien que la fatigue lui pesait encore légèrement. Rien d'insurmontable. Il se dirigea ensuite vers sa chambre. Il allait sûrement voir qu'elle avait cherchée ses affaires partout... Il tira de l'armoire une couverture marron, qui ne semblait pas très agréable, ainsi qu'une sorte de grand pyjama bleu, qui bien évidemment ne lui irais pas, ça se voyait à vue de nez. Et en plus, elle n'avait aucune envie de porter cette horreur, et il ne faisait pas froid, au contraire. Les pièces de l'hôtel étaient toutes baignées d'une agréable chaleur. Elle n'avait pas besoin de vêtements à cause de la température, mais bien à cause de sa pudeur.
Non, ce n'était pas de la timidité, sinon elle serait sûrement déjà couleur tomate. Le fait de se montrer comme ça devant un homme, qui en plus est censé être son ennemi, allait contre ses principes. Mais même si il est censé être un ennemi, il était bien généreux. Comme il l'avait dit, elle alla s'installer sur le divan, et ramena ses jambes devant elle. Puis, dans cette position en "boule", elle posa sa tête sur ses genoux, acceptant la couverture qui n'était peut-être pas si désagréable que ça. Il lui lança un pistolet. Pourquoi faire? Il avait ses manies qu'elle ne comprenait pas, pourquoi toujours un pistolet? Personne n'allait attaquer à part peut-être le CEDEF, et encore, ce serait étonnant.
Puis "l'ennemi" revint de la cuisine, avec une théière, remplie de thé vert. Sayuri n'aimait pas tellement le thé, parce-qu'elle était toujours pressée d'en boire, et se brûlait presque à chaque fois, ce qui l'avait un peu dégoûté de cette boisson.
Il lui servit néanmoins un verre, et elle n'était d'ailleurs pas contre. Il lui proposa même de lui faire cuire des pâtes, il ne fallait pas pousser l'hospitalité trop loin non plus... Il porta le breuvage fumant à ses lèvres et en but une gorgée, comme s'il ignorait la chaleur que dégageait la boisson. Ou peut-être que ce n'était pas si chaud que ça, en fait. Sayuri commença par refuser la proposition, elle avait faim, mais elle n'allait pas encore lui demander de lui faire à manger, et en plus, elle pouvait se débrouiller.

Elle commença par laisser tomber un morceau de sucre dans le thé. Puis Sayuri prit la tasse par l'anse, porta la tasse jusqu'à ses lèvres. Elle trempa ses lèvres dans le thé, et bien évidemment, se brûla, reposant la tasse rapidemment sur la table.

" Itaii! -_-' "
Oui, elle n'était vraiment pas douée pour ce genre de boissons. Et en plus, la couverture commençait à irriter sa peau. Elle avait aussi réussie à se ridiculiser. Bon, ce n'était pas vraiment une brûlure, juste un peu de douleur provoquée par le chaud. Bon, comme prévu, elle avait bien plusieurs question à lui poser. Elle décida donc d'enchaîner les interrogations, sans vraiment attendre de réponse.
" On est où? Que voulais-tu au CEDEF? Pourquoi m'avoir aidé? Et... quel est ton nom? "
La dernière question lui permettrait juste de savoir à qui elle faisait face, car elle ne connaissait toujours pas son nom. C'était une question un peu moins "rude", mais qui avait été posée par simple curiosité. Alors que connaître la réponse aux autres questions était plus instructif... De toute façon, le fait de le tuer était maintenant sorti de son esprit. Elle n'avait plus vraiment de bonne raison de l'éliminer, elle n'avait qu'à dire au CEDEF qu'il lui avait échappé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Ven 12 Fév - 21:43:42

La chaleur de la gorgé de thé qu'il venait de boire traversa tout sont corps donnant une sensation de bien être à tout son corps froid. Ses yeux rouge sang tombèrent dans le regard de la jeune quand elle lui posa quelques questions, des questions normal pour quelqu'un qui venait de se réveillé, il répondu aux questions une par une.

" On est où ?"

"Nous sommes dans une chambre de l'hôtel Dolflamingo, un hôtel qui comme tu peux le constater est plutôt agréable, si cela peut te rassurer nous n'avons pas quitté la ville."

"Que voulais-tu au CEDEF ?"

"Moi rien de vraiment particulier, mais l'homme qui m'a engagé oui mais je ne peux pas te dire quoi, c'est un secret professionnel, je pense que tu peux comprendre."

"Pourquoi m'avoir aidé ?"

"Je t'ai aidé car j'en avais tout simplement envie et que ce n'est pas dans mes principes que de laisser une femme blessé seule sans l'aider, par contre si tu avais été un homme, ça se serait passer autrement, pour être plus précis, je t'aurais achevé alors soit heureuse d'être une femme car c'est ce qui te sauve la peau.", dit il sur un ton neutre sans montrer d'émotion sur son visage.

"Et... quel est ton nom ? "

Sieg réfléchit beaucoup à cette question, devait il lui faire confiance ou pas, il décida malgré tout de lui donner un nom d'emprunt.
Je m'appel Dante et toi, quel est ton nom ?, cette question qu'il posa était un piège et sa façon de savoir si il pouvait avoir confiance ou non pour la simple raison, qu'il connaissait le nom de tout les membres du CEDEF et si se n'était pas le nom d'un de ces membres alors il ne lui donnerait pas sa véritable identité, et puis même ce nom pouvait aider à le retrouver puisque que c'était le nom de son seul partenaire.

Sieg se demandait comment allait se passer la suite car selon la réponse de la jeune femme les possibilité qui allait suivre serait différentes, c'est alors qu'il regarda attentivement son visage sans pour autant avoir un air de psychopathe et lui faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hana
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 24
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Pluie
Expérience :
22/100  (22/100)
Message RP:

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Sam 13 Fév - 15:00:31

Il avait répondu à toutes ces questions, plus ou moins. Mais Sayuri remarqua qu'il avait prit le temps de la réflexion avant de répondre à sa dernière interrogation, celle qui était la plus naturelle, mais aussi la plus risquée. Car oui, son nom pourrait sûrement permettre à n'importe quelle organisation ayant des contacts de le localiser, et d'envoyer quelqu'un pour l'assassiner. Il disait s'appeler Dante, mais vu qu'il avait beaucoup réfléchi à la question, étais-ce son vrai nom? Cela dépendait de la confiance qu'il lui accordait. C'était tout à fait normal qu'il ne lui fasse pas confiance, c'était donc sûrement un faux nom, bien qu'elle ne pouvait pas avancer cette hypothèse avec certitude.
Mais quel que soit son nom à lui, il lui avait retourné la question. Sayuri répondit directement, prouvant qu'elle n'avait rien à cacher, et qu'elle n'avait pas à chercher des mensonges.

" Moi c'est Sayuri... "
Elle n'avait donné que son prénom, mais à vrai dire, son nom, elle préférait le cacher. Ses parents avaient toujours voulus la protéger, elle n'allait pas se mettre à hurler son nom, bien connu dans le milieu de la mafia, sur tous les toits. Ce serait assez... imprudent. Et puis d'ailleurs, lui aussi semblait n'avoir donné que son prénom, si il s'agissait bel et bien de son vrai prénom. Le temps qu'il avait mis à répondre à cette question simple provoquait quelques doutes.
Enfin bon, Sayuri avait depuis déjà quelques temps décidé de le laisser s'en aller. Mais pour le moment, Sayuri était un peu coincée sous une couverture qui irritait sa peau, et qui était assez désagréable. Et en plus, ses vêtements étaient encore sûrement en train de sécher...
Point positif, son thé était maintenant "buvable" pour elle. Elle en but quelques gorgées. Elle n'avait même pas pensé au fait qu'il pouvait être empoisonné. Bon, celui qui était à côté d'elle en buvait aussi. Mais si il avait déposé un quelconque poison au fond de sa tasse à elle? C'était trop tard, elle avait bu plusieurs gorgées. Mais non, il n'y avait pas de poison, sinon il ne se serait pas embêté à la soigner et à l'amener jusqu'ici. Mais pouvait-elle réellement lui faire confiance? Elle voyait bien qu'il ne lui faisait pas vraiment confiance... Alors pourquoi elle le ferait?

A vrai dire, maintenant, Sayuri en avait un peu marre de cette couverture, et voulait récupérer ses habits, même si ils étaient un peu humides...

" Dis, mes habits sont secs maintenant? Faudrait que j'y aille... ^^' "

Et puis, puisque le thé n'était visiblement pas empoisonné, Sayuri termina sa tasse en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Dim 14 Fév - 13:59:01

Finalement après avoir réfléchis à la situation il lui donna son véritable nom surtout qu'il devina aisément qui elle était vraiment, Sayuri Hana.

"En réalité je me nomme Wahrheit Sieg, je pense que vous êtes suffisamment intelligente pour comprendre pourquoi je vous ai donné ce faux nom."

Sieg retourna dans la cuisine sous la demande de la jeune fille, il toucha les vêtements et pu remarquer qu'ils n'étaient mouillé, malgré tout il resta quelques minutes de plus dans la pièce pour avoir le temps de prendre un plat de nouille instantané qu'il fit rapidement cuir dans le micro-onde. Il ramena les vêtements à la demoiselle ainsi que cette nourriture encore chaude, il la posa devant elle et la laissa avec le tout. Sieg partit en direction de la chambre pour ranger la pièce ainsi que ces affaires et surtout pour lire le message qu'il avait reçu et aux quels il répondit rapidement. La chambre fut rapide à ranger, seul les draps étaient défait, il retourna dans la pièce d'à côté pour récupérer le pyjama ainsi que le couverture qu'il rangea sans vraiment faire attention à Sayuri. Une fois l'appartement rangé, il se dirigea vers la jeune femme avec son manteau sur le bras et lui dit:

"Tenez, je vous offre ce manteau, vous pourrez en faire ce que vous voulez, chercher à me retrouver, le jeter, le garder, ... Faites en se que bon vous en semblera. Moi il ne met plus utile et puis, vous êtes la dernière à l'avoir porté.", finit il de dire avec un léger sourire sur les lèvres.

Sieg sortit de l'appartement pour descendre à l'accueil de l'hôtel où il paya tout les frais, il demanda à ce qu'une femme de ménage monte dès que la jeune femme qui l'avait accompagné soit descendu. Sieg sortit quelques instant pour jeter dans la poubelle la plus proche des affaires de mission, il alla dans le magasin d'en face pour s'acheter un costume qu'il mit de suite jetant le reste, il sortit très rapidement et finit par retourner dans l'hôtel car à première vu Sayuri n'était pas descendu, il s'installa dans un divan et attendu qu'elle sorte pour la suivre le temps de savoir ce qu'elle ferait du manteau où de s'en faire une idée du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuri Hana
Aspirant CEDEF
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 24
Localisation : Somewhere...
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Flamme: Pluie
Expérience :
22/100  (22/100)
Message RP:

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Lun 15 Fév - 19:15:57

Alors c'était réellement un faux nom, elle s'en doutait. Mais pourquoi le lui révéler maintenant? Connaissait-il tous les agents du CEDEF, et attendait-il de voir si son nom était le bon? C'était la seule explication que Sayuri avait trouvé. En même temps il pouvait difficilement y avoir une autre explication, vous connaissez beaucoup de gens qui livrent un faux nom, et qui deux secondes plus tard vous révèlent leur vrai nom? Peut-être avait-il compris qu'il pouvait lui faire confiance... Et effectivement, elle avait bien compris pourquoi il lui avait donné un faux nom, mais pas trop pourquoi il lui avait révélé le vrai. Enfin bon, cela n'avait plus d'importance.

Il retourna dans la cuisine, et lui rapporta ses affaires avec un plat de pâtes. Mais Sayuri n'avait pas vraiment envie de manger, en fait, elle n'avait pas vraiment envie de grand chose, si ce n'était peut-être rentrer à la base reprendre un peu de sommeil, car il lui en manquait toujours. Même si son ventre grognait, elle n'avait pas tellement envie de nouilles instantanées, surtout qu'on est en Italie, le pays des pâtes. Une fois ses habits restitués, Sayuri les enfila, heureuse de ne plus sentir les frottements de la couette marron qui étaient plus que désagréables. De toute façon, vêtements ou pas, elle n'aurait pas tardé à pousser la couette plus loin. Alors que Sieg allait dans la chambre, pour des raisons qu'elle ignorait, Sayuri décida de manger quelques pâtes rapidemment, parce-qu'elle avait faim, et parce-que ce serait assez impoli de refuser. Elle mangea la moitié du plat, jugeant que cela suffisait pour tenir jusqu'à une restauration plus saine, et aussi de meilleure qualité.

Peut-être avait-il un peu rangé, en tout cas, il arriva assez rapidemment dans la pièce, avec son manteau, et le donna à Sayuri. Mais que voulait-elle qu'elle fasse d'un manteau d'homme? Déjà, il était trop grand pour elle, et en plus, elle ne pourrait jamais rentrer au CEDEF avec ça, enfin sauf si elle était un peu masochiste, mais ce n'était pas le cas. Bon, apparemment il lui avait enfilé pour ne pas qu'elle attrape froid, mais bon... Elle voulut refuser l'offre, mais elle n'eut pas le temps, que déjà il était parti en direction de l'accueil. Que voulait-il faire là-bas? Il avait d'ailleurs laissé quelques affaires sans réelle importance et sans signe distinctif dans la chambre, il allait peut-être revenir.

Sayuri alla ranger sa tasse et son assiette non-terminée, où elle n'eut d'autre choix que de jeter ce qui restait. Puis elle prit le manteau avec elle et rentra de nouveau dans la chambre. Elle était rangée. Mais ce n'était pas vraiment le travail des clients de ranger les chambres, enfin bon, l'intention était louable. Elle s'assit sur le lit et ferma les yeux un peu. Elle se demandait toujours quelle pouvait bien être cette mission qui l'avait amené à la base de la CEDEF. Sayuri se laissa guider par le courant de ses pensées, qui l'entrainèrent vers un sommeil léger. Oui, elle était encore un peu fatiguée, et elle mourrait aussi d'envie de dormir. Mais elle devait rentrer à la base, et une assez longue marche l'attendait. Elle allait même utiliser ses bottes, c'était beaucoup plus rapide, même si elle était épuisée. Et puis elle en avait à nouveau les forces.

Sayuri chassa toutes ses pensées de son esprit, et pensa qu'il était temps de partir de cet endroit. Elle reprit le manteau avec soi et ouvrit la porte de la chambre, qui était restée telle quelle. Sieg était déjà là. Enfin déjà, il avait changé de costume... Combien de temps avait-elle encore rêvée?
Sayuri cala la veste de Sieg sur son épaule, elle venait de lui trouver une utilité, elle serait un preuve qu'elle l'avait éliminé. Mais bien évidemment, elle ne l'aurait pas tué, c'était pour... rendre son mensonge plus crédible. Alors qu'elle sortait de sa chambre, elle braqua ses yeux dans ceux de Sieg, et sourit légèrement avant de prononcer un léger
"Merci."
Puis, n'ayant plus rien à dire, elle se dirigea vers la sortie. Mais elle était vraiment trop curieuse, et elle se retourna pour le regarder à nouveau droit dans les yeux, comme pour sonder son âme.
" Tu veux toujours pas me dire quelle était ta mission? "
Ses yeux reflétaient la curiosité qu'elle avait en elle, et le regard doré qu'elle appuyait sur lui, elle essayait de faire en sorte qu'il n'y voit pas de traîtrise possible, qu'elle garderait ce secret pour elle.
Mais était-il capable de lire dans un regard, qui ne peut pas ou a extrêmement de mal à mentir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sieg Wahrheit
Aspirant Mafieux
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2009

Feuille de personnage
Flamme: Ciel
Expérience :
37/100  (37/100)
Message RP: 35+2

MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   Mar 16 Fév - 17:26:59

Sieg regarda attentivement le regard de Sayuri, un regard rempli de sincérité et de curiosité, pourquoi voulait elle tant connaître sa mission ? Bon c'est vrai, il avait pris des documents dans leur base mais maintenant avec tout ce qui c'était passé elle pouvait baisser les bras et juste rentrer sans même se rappeler qu'elle avait été sauvé par cet homme, il l'avait sauvé alors après ça rien ne l'obligeait à devenir amicale et pourtant c'était presque ça, en sachant tout, Sieg savait bien qu'il ne devait pas dire sa mission c'est il ne lui dit rien, il sortit juste de l'hôtel en heurtant un homme et lui prit sa mallette, l'homme le laissa faire, il lui avait presque donné, Sayuri n'avait surement rien vu puisque tout était calculé, il le fit au moment même où une femme de ménage passait devant cette dernière, Sieg était maintenant dans la rue entrain de rentrer chez lui tout ça sans dire à cette demoiselle sa mission, si elle était si curieuse elle n'avait qu'à lui faire les poches de son manteau, endroit où se trouvait un petit mot qui lui disait brièvement sa mission.

"Ma mission était uniquement de récupérer ce registre des anciens membres du CEDEF, une femme a perdu son époux lors de la destruction de la base et elle voulait savoir ce qui est advenu du cadavre car personne ne le lui a dit, attendez vous à le retrouver d'ici peu."

Comme quoi Mr Wahrheit est une personne avec un bon fond qui ne fait pas que des missions de tueur à gages, il peut aussi faire des missions sans avoir l'intention de tuer, il aurait pu demander gentiment mais le CEDEF aurait refusé comme ils ont refusé à cette pauvre femme de lui dire où était son défunt mari, comme quoi les plus vils mafieux sont des fois plus humain que les plus respectueux.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre à la base de la CEDEF [Lal + Adrien + Sieg]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kateikyoushi Hitman Reborn ! :: QGs & Bases :: QG Vongola :: + Base CEDEF +-
Sauter vers: